Les entrepreneurs doivent acheter des Nissan et non des Porsche

Sophia Amoruso connaît une chose ou deux sur l'échec. Sa société e-commerce de mode, Nasty Gal, a fait faillite en 2016 à peu près au même moment qu'elle avait une série sur Netflix, un livre à succès, et faisait la couverture du magazine Forbes, en raison de son succès singulier en tant que Girl Boss autoproclamée et l'une des femmes autodidactes les plus riches d'Amérique.

Photo : Gabriel Gurrola / Unsplash

Dans une récente interview avec Alex Blumberg, sur son podcast Without Fail, elle offre un niveau rare de franchise et d'humilité à propos de l'échec de sa startup. Elle illustre également un puissant symbole de sa chute de grâce: acheter une Porsche alors qu'elle aurait dû rester avec une Nissan.

Au début de la vague du commerce électronique, Amoruso a bâti une entreprise rentable vendant des vêtements vintage qu'elle achetait dans des friperies à un prix majoré, une activité lucrative qu'elle a commencée sur eBay en 2006. Après avoir transféré les ventes d'eBay vers sa propre plateforme, elle a réussi a avoir une entreprise rentable avec un revenu annuel de 28 millions $. 

"Je n'avais pas besoin de lever de capital-risque", explique-t-elle à Blumberg. Mais bien sûr, l'argent de la Silicon Valley est venu frapper, et elle l'a accepté.

À l'époque, elle conduisait une Nissan Murano, une voiture qu'elle avait achetée après avoir trouvé un succès modeste mais durable avec son entreprise Nasty Gal. Mais après avoir accepté l'argent des investisseurs, elle s'est retrouvée avec une entreprise évaluée à 350 millions $ et est devenue immensément riche.

"C'était le moment qui a changé ma vie - je suis devenue millionnaire à 28 ou 27 ans ... J'ai remboursé l'hypothèque de ma mère - c'est la première chose que j'ai faite - et j'ai acheté une Porsche."

Mais d'après son expérience avec les deux voitures, avoir une Nissan est mieux que la Porsche!

Amoruso continue en expliquant ce qui s'est passé après l'achat de la Porsche et l'argent des investisseurs est déposé dans le compte bancaire.

"J'ai embauché des cadres supérieurs ... et nous nous sommes dit: 28 millions $. Bon, l'année prochaine nous ferons 128 millions $ ... J'ai fait confiance à beaucoup de gens, j'étais très naïve … Nous voulions grandir de 100 millions $, nous avons donc embauché 100 personnes en un an."

L'entreprise voulait grandir rapidement et de manière irrationnelle, mais ils ont finalement échoué.

Bien qu'elle ne le dise pas directement, le passage d'Amoruso d'une Nissan à une Porsche est une sorte d'allégorie à l'ère des contes de fées de la Silicon Valley qui deviennent rapidement des cauchemars. 

Construire une entreprise stable et fiable de type Nissan peut ne pas vous mettre sur la couverture de Forbes, mais diriger une entreprise rapide et brillante de type Porsche ne signifie pas non plus que vous avez construit quelque chose de valeur.


Voir aussi : Pourquoi Rolls Royce ne fait pas de publicité pour ses voitures?

Fourni par Blogger.