14/11/2018

Après le boom du Bitcoin: Des leçons difficiles pour ces investisseurs crypto ruinés

Tony Yoo a investi plus de 100.000$ en crypto.

Pete Roberts de Nottingham, Angleterre, a été l’un des nombreux preneurs de risques qui ont investi leurs économies dans les crypto-monnaies lorsque les prix ont grimpé l’hiver dernier.

Huit mois plus tard, les 23.000 $ qu'il a investis dans plusieurs jetons numériques valent environ 4.000 $, et il est conscient sur ce qui s’est passé.

“Je me suis trop pris dans la peur de rater quelque chose et d'essayer de gagner rapidement de l'argent“, a-t-il déclaré à New York Times. "Les pertes m'ont à peu près ruiné financièrement."

Roberts, 28 ans, n’est pas le seul à subir des pertes dans le marché des cryptos. La valeur de tous les jetons numériques en circulation a chuté d’environ 600 milliards $, soit 75%, depuis le sommet atteint en janvier 2018, selon les données du site coinmarketcap.com.




De nombreuses personnes ont investi de l’argent dans des monnaies virtuelles l’automne et l’hiver dernier qu’au cours des quelque neuf années précédentes. Coinbase, le plus grand courtier en crypto-monnaie aux États-Unis, a doublé son nombre de clients entre octobre et mars. La start-up Square a commencé à permettre aux utilisateurs de son application mobile, Square Cash, d’acheter des Bitcoins en novembre dernier.

Presque tous les nouveaux clients de Coinbase et Square seraient dans le rouge s'ils achetaient des crypto-monnaies à presque n'importe quel moment au cours des neuf derniers mois et les conservaient.

Les dommages risquent d’être particulièrement graves dans des pays comme la Corée du Sud et le Japon, où l’activité de cryptomonnaie était minime avant l’année dernière.

Kim Hyon-jeong, une enseignante et mère de 45 ans qui habite dans la banlieue de Séoul, a déclaré qu'elle avait investi environ 100 millions de won, soit 90.000 $, dans les cryptomonnaies l'automne dernier. Elle a puisé des épargnes, une police d’assurance et un prêt de 25.000 $. Ses investissements sont maintenant en baisse d'environ 90%.

“Je pensais que les cryptomonnaies seraient la seule et unique percée pour les travailleurs ordinaires comme nous“, a-t-elle déclaré. “Je pensais que ma famille et moi pouvions échapper à la misère et vivre plus confortablement, mais cela s’est avéré être l’inverse.“




Aux États-Unis, Charles Herman, propriétaire d’une petite entreprise de 29 ans à Charleston, en Caroline du Sud, est devenu obsédé par les monnaies virtuelles en septembre. Il a déclaré qu'il pensait maintenant avoir perdu 10 mois de sa vie à essayer de jouer le marché.

Alors qu'il est essentiellement revenu aux 4.000 $ qu'il a investis, il a souffert des promesses révolutionnaires faites l'an dernier par les fanatiques de la monnaie virtuelle et a recommencé à investir son argent dans l'immobilier.

Tony Yoo, 26 ans, analyste financier à Los Angeles, a investi plus de 100.000 $ de ses économies l’automne dernier. À leur plus bas niveau, ses avoirs ont chuté de près de 70% en valeur.

Mais Yoo continue de croire en l’idée que ces devises numériques peuvent constituer une nouvelle façon de faire des transactions en ligne, sans les grands intermédiaires commerciaux sur lesquels nous comptons aujourd’hui.  

Avec des prix tellement bas, il a dit qu'il cherchait réellement à investir plus d'argent dans le marché des cryptos.

Cette idée a été encouragée par les personnes qui ont investi dans le Bitcoin en 2013, date à laquelle il a atteint 1.000 $. Ce marché haussier a été suivi par une chute dans laquelle le prix du Bitcoin a chuté de plus de 80%. Mais après une longue période de relâche, le prix a repris. Malgré les pertes récentes, la valeur d’un Bitcoin avoisinait les 6.300 $ le 20 août 2018, en hausse de plus de 500% par rapport au sommet de 2013.




Sur Reddit, un utilisateur des Émirats arabes unis a publié la photo d’un prêt de 100.000 $ qu'il avait contracté en décembre pour acheter des crypto-monnaies - et qu'il remboursera désormais de son salaire pour les trois prochaines années.

Roberts, l’investisseur britannique qui a vu la plupart de ses 23.000 $ disparaître, conserve ses pièces au cas où elles se retourneraient. Mais pour l'instant, il a cessé de trader et cherche un autre job.

"Je suis en train de vivre de petites économies qui me restent dans mon compte bancaire", a déclaré Roberts. "J'ai commis une erreur et je vais malheureusement devoir payer le prix pour les prochaines années."



LISEZ ÉGALEMENT