Entrepreneur: Comprendre le revenu passif et actif

Revenu passif et actif : définition

Le revenu passif est un revenu qui n’exige pas d’échanger votre temps contre de l’argent.

Vous pouvez toucher des revenus passifs (loyers, dividendes, royalties…) indépendamment de votre temps et avec moins d’effort pour les maintenir, contrairement au revenu actif qui exige de vendre son temps contre de l'argent et que vous soyez présent dans le lieu du travail pour être rémunéré (salaire mensuel, tâches rémunérées…).

Tumisu / Pixabay

Nous pouvons définir le revenu passif de manière assez large comme un revenu que vous gagnez même lorsque vous ne travaillez pas activement. Un autre nom pour le revenu passif est le revenu résiduel.

En revanche, le revenu actif est l’argent qui cesse de venir à vous lorsque vous arrêtez de travailler. Si vous recevez un salaire et que vous quittez votre job ou êtes licencié, il est fort probable que vous cesserez de vous faire payer. Vous pouvez recevoir une indemnité de départ pour vous aider à faire la transition, mais votre patron ne continuera de payer votre salaire que si vous continuez à vous présenter au travail.

De même, si vous travaillez pour des clients qui vous paient à la tâche, et si vous cessez de faire ce travail, vous aurez également un revenu actif. Vous pouvez avoir plus de flexibilité avec le travail à contrat, mais vous devez toujours faire le boulot pour recevoir vos paiements.

Revenu passif : processus

Avec un revenu passif, vous continuerez à être payé, que vous fassiez un travail significatif ou non. Vous pourriez faire beaucoup de travail au début (écrire un livre, commencer un business, construire un appartement à louer...) pour lancer le processus. Si vos projets connaissent le succès, vous finissez par atteindre un point où le flux de revenus passifs est activé. À ce stade, vous pouvez essentiellement cesser de travailler sur ce flux de revenus si vous le souhaitez, et davantage d’argent vous parviendra grâce à ce flux, peu importe ce que vous faites ou ne faites pas.

Revenu passif : caractéristiques

Un revenu passif ne signifie pas des paiements en une fois tels qu’un héritage ou la vente d’un actif comme votre maison ou des actions en bourse que vous possédez. Le revenu passif est une source de revenu avec un sentiment de continuation dans le temps.

Un revenu passif ne signifie pas un revenu permanent. Certaines formes de revenu passif peuvent durer quelques années. D'autres formes peuvent continuer pendant des décennies voire des siècles sur plusieurs générations. Mais toutes les formes de revenus finissent par se tarir pour une raison ou une autre.

Un revenu passif ne signifie pas un revenu sûr à 100%. Comme Helen Keller l’a écrit: “La sécurité est essentiellement une superstition.“ Certaines formes de revenus sont plus sûres que d’autres, mais il existe toujours un élément de risque. Quelle que soit la source de revenu, il existe une probabilité que quelque chose puisse la détruire. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est souvent sage de créer plusieurs flux de revenus afin de réduire le risque que tous échouent simultanément.

Un revenu passif ne signifie pas parfaitement 100% passif sans entretien. Quelle que soit la source de revenu, il vous faudra peut-être un peu d’entretien pour la maintenir. Parfois, cela consiste à réparer votre propriété pour les locataires, suivre l'évolution de vos actions qui versent des dividendes... Parfois, c’est encore plus passif quand l’argent est déposé directement dans votre compte bancaire tous les mois. Mais vous devrez peut-être encore déclarer ce revenu et payer des impôts.

Revenu passif ou semi-passif : exemple

D’autres sources de revenus sont semi-passifs. Vous devrez peut-être travailler pour les entretenir même si vous ne travaillez pas pour un salaire. Par exemple, si vous êtes propriétaire d'une maison et que vous la louez, vous pouvez gagner un revenu passif sous forme de loyer de vos locataires. Mais vous devrez peut-être aussi investir du temps, de l'énergie et de l'argent pour entretenir la propriété, trouver de nouveaux locataires lorsque le lieu deviendra vacant et gérer l'hypothèque, les versements d'assurance et les taxes foncières. Si vos locataires se font rares ou deviennent délinquants, vous devrez peut-être faire encore plus de travail. Vous pouvez déléguer une grande partie de ce travail à quelqu'un d'autre, mais vous devez alors avoir un partenaire commercial ou un employé pour gérer l’affaire.

Articles les plus consultés