Quelle est la différence entre le capitalisme et le socialisme?



Les principales différences entre le capitalisme et le socialisme tournent autour du rôle du gouvernement et de l'égalité de l'économie.

Le capitalisme offre la liberté économique, le choix du consommateur et la croissance économique. Le socialisme, qui est une économie contrôlée par l'État et planifiée par une autorité centrale chargée de la planification, assure une plus grande égalité sociale et diminue les fluctuations du marché.

Définition du capitalisme

Le capitalisme est défini comme un système économique dans lequel les moyens de production, le commerce et l'industrie sont détenus et contrôlés par des particuliers ou des sociétés à but lucratif. Également connu comme l'économie de marché ou l’économie de laissez-faire.

Dans ce système économique, le gouvernement n'interfère que très peu dans les affaires financières. Les éléments clés d’une économie capitaliste sont la propriété privée, l’accumulation de capital, la recherche du profit et un marché hautement concurrentiel.

Définition du socialisme

Le socialisme est défini comme un système économique dans lequel les ressources sont possédées, gérées et réglementées par l'État. L'idée centrale de ce type d'économie est que tous les citoyens ont les mêmes droits et que chacun peut ainsi récolter les fruits de la production planifiée.

Dans ce système économique, le rôle des forces du marché est négligeable dans la détermination de la répartition des facteurs de production et du prix du produit. Le bien-être public est l’objectif fondamental de la production et de la distribution de produits et de services.




Différences entre le capitalisme et le socialisme

Les principales différences entre le capitalisme et le socialisme sont les suivantes:

* Le système économique, dans lequel le commerce et l'industrie sont possédés et contrôlés par des particuliers, s'appelle le capitalisme. Le socialisme, en revanche, est également un système économique dans lequel les activités économiques sont détenues et réglementées par l'État lui-même.

* La base du capitalisme est le principe des droits individuels, alors que le socialisme est basé sur le principe d'égalité.

* Le capitalisme encourage l'innovation et les objectifs personnels tandis que le socialisme encourage l'égalité au sein de la société.

* Dans l'économie socialiste, les ressources appartiennent à l'État, mais dans le cas de l'économie capitaliste, les moyens de production appartiennent à des intérêts privés.

* Dans le capitalisme, les prix sont déterminés par les forces du marché (l’offre et la demande) et, par conséquent, les entreprises peuvent exercer un pouvoir de monopole en appliquant des prix plus élevés. Inversement, dans le socialisme, le gouvernement fixe le prix de tout article entraînant des pénuries ou une surabondance.

* Dans le capitalisme, la concurrence entre les entreprises est très forte alors que dans le socialisme, il n'y a pas de concurrence, car le gouvernement contrôle le marché.

* Dans le capitalisme, il existe un large fossé entre les classes riches et les classes pauvres en raison de la répartition inégale des richesses par opposition au socialisme, où il n'y en a pas en raison de la répartition égale des revenus.

* Dans le capitalisme, chaque individu travaille pour son propre accumulation de richesse, mais dans le socialisme, la richesse est partagée par tous.

* Dans le capitalisme, l'efficacité est supérieure à celle du socialisme en raison de l'incitation au profit qui pousse l'entreprise à fabriquer de tels produits très demandés par les clients, tandis que dans une économie socialiste, la motivation à gagner de l'argent est faible, ce qui conduit à une inefficacité.

Économie mixte

Aujourd'hui, les sociétés modernes ont des systèmes économiques mixtes avec des éléments du capitalisme et du socialisme. Aux États-Unis, où le système capitaliste est prédominant, il existe de nombreux programmes gérés par le gouvernement, notamment la sécurité sociale, Medicaid et Medicare. Dans de nombreux pays socialistes, comme en Suède, il existe encore des entreprises privées.

Articles les plus consultés