18/08/2018

10 personnes riches et puissantes partagent leurs définitions surprenantes du succès

Lorsque nous parlons d'une personne "réussie", nous parlons généralement de quelqu'un qui a des millions de dollars dans son compte bancaire, quelqu'un qui a écrit plusieurs best-sellers, ou peut-être quelqu'un qui est PDG d’une grande entreprise.

Mais si vous demandez aux gens qui correspondent à la définition conventionnelle d'un individu prospère, beaucoup vous diront que ces réalisations ne sont pas ce qui les fait se sentir accomplis.

Ci-dessous, Business Insider a résumé ce que certains des plus puissants et des plus impressionnants du monde – de milliardaire Richard Branson à la célèbre auteure Maya Angelou - ont à dire sur le succès.


1. Le milliardaire Richard Branson croit que le succès est synonyme de bonheur


Bien que Richard Branson, fondateur du groupe Virgin, soit l’un des hommes d’affaires les plus riches au monde, le fondateur de Virgin assimile le succès à l'épanouissement personnel.

"Trop de gens mesurent le degré de leur réussite à combien d'argent ils gagnent ou aux personnes qu'ils s’associent avec", a-t-il écrit sur LinkedIn. "A mon avis, le vrai succès devrait être mesuré à quel point vous êtes heureux."


2. Arianna Huffington, cofondatrice de Huffington Post, affirme que l'argent et le pouvoir ne suffisent pas


Huffington dit que bien que nous ayons tendance à penser au succès selon deux paramètres - l’argent et le pouvoir - nous devons en ajouter un troisième.

"Pour vivre la vie que nous voulons et méritons vraiment, et pas seulement la vie que nous nous contentons de vivre, nous avons besoin d'un troisième paramètre", a-t-elle déclaré à Forbes, une troisième mesure de succès qui dépasse les deux mesures de l'argent et du pouvoir, et se compose de quatre piliers: bien-être, sagesse, penser et générosité. "

Ensemble, ces facteurs vous aident à prendre soin de votre vie psychologique et à réussir véritablement, ou comme l’indique le titre de son livre de 2014, “Thrive“.




3. L’investisseur milliardaire Mark Cuban dit que l’argent n’est pas la clé du succès


La star de la série télévisée pour entrepreneurs "Shark Tank" offre un conseil simple et surprenant sur le succès.

Dans un entretien avec Steiner Sports, il a déclaré: "Pour moi, la définition du succès est de se réveiller le matin avec un sourire sur le visage, sachant que ça va être une belle journée. J'étais heureux et j'avais l'impression d'avoir du succès quand j'étais pauvre, de vivre avec six personnes dans un appartement de trois chambres et de dormir sur le sol."


4. La célèbre auteure, Maya Angelou, pense que le succès consiste à apprécier son travail


La poétesse et l’écrivaine décédée à l'âge de 86 ans en 2014, une figure importante du mouvement américain pour les droits civiques, a laissé derrière elle des tas de livres et d'aphorismes.

Sa définition du succès est parmi les meilleures: "Le succès est de s’aimer, d’aimer ce que vous faites et d’aimer comment vous le faites."




5. Le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, pense qu’il s’agit d’avoir un impact sur la société


Depuis plusieurs années, Bill Gates est considéré comme la personne la plus riche au monde. Pour le multimilliardaire, le succès est au sujet des relations et en laissant derrière lui un héritage.

Dans une session question-réponse de Reddit, Bill Gates a reçu un conseil de Warren Buffett lorsqu'on lui a demandé quelle était sa définition du succès:

"Warren Buffett a toujours dit que la mesure du succès est de savoir si les personnes proches de vous sont heureuses et vous aiment."

Il a ajouté: "Il est également bon de sentir que vous avez fait une différence - inventer quelque chose ou élever des enfants ou aider des personnes dans le besoin."


6. Deepak Chopra, enseignant spirituel, croit que le succès est une question de croissance constante


Le médecin et l'auteur dit que c'est une question de croissance continue.

"Le succès dans la vie peut être défini comme l'expansion continue du bonheur et la réalisation progressive d'objectifs de valeur", écrit Chopra dans "Les sept lois spirituelles du succès".




7. L’inventeur Thomas Edison a admis que le succès est un travail acharné


Thomas Edison - titulaire de plus de 1.000 brevets - avait une éthique de travail incroyable. Il aurait travaillé 60 heures consécutives de temps en temps.

Donc, naturellement, sa définition du succès est tout aussi ambitieuse: "Le succès est 1% inspiration, 99% transpiration."


8. L'auteur populaire Stephen Covey a déclaré que la définition du succès est profondément personnelle


Stephen Covey est devenu un succès massif - et une partie de la culture populaire - avec son livre de 1989, "Les 7 habitudes des gens efficaces", qui s'est vendu à plus de 25 millions d'exemplaires.

Pourtant, pour Covey, le succès était catégoriquement individuel.

"Si vous réfléchissez bien à ce que vous voulez dire de vous lors de l’enterrement", écrit-il dans le livre, "vous trouverez votre définition du succès."




9. Le milliardaire John Paul DeJoria voit le succès comme travailler dur tout le temps


DeJoria a cofondé Paul Mitchell, un fabricant de produits de soins capillaires. Dans une interview avec Business Insider, il a réfléchi aux leçons qu’il avait apprises en travaillant dans un pressing en tant que jeune homme.

Apparemment, le chef du magasin a été impressionné par la façon dont DeJoria gardait le sol soigné et propre, même si personne ne le regardait nettoyer.

C'est pourquoi il croit maintenant:

"Le succès n'est pas combien d'argent vous avez. Le succès n'est pas au sujet de votre position. Le succès est à quel point vous faites ce que vous faites quand personne ne regarde. "


10. L'investisseur légendaire Warren Buffett apprécie les relations avant tout


Warren Buffett possède l’une des plus grosses fortunes au monde. Et pourtant, sa définition du succès n’a rien à voir avec l’argent ou la célébrité.

Comme l’écrit James Altucher, le président du conseil de Berkshire Hathaway a déclaré un jour aux actionnaires lors d’une réunion annuelle: “Je mesure le succès selon le nombre de personnes qui m'aiment“.

Voir aussi : Ces gens ont travaillé incroyablement dur pour réussir [INSPIRATION] 

Lire la suite "10 personnes riches et puissantes partagent leurs définitions surprenantes du succès"

17/08/2018

10 citations de Donald Trump sur le succès qui prouvent que c'est vraiment un homme compétitif

Donald Trump, le Président milliardaire des Etats-Unis. 

1. « Ayez votre propre vision et tenez-y. N’ayez pas peur d’être unique. Chaque jour est une occasion pour montrer ce que vous pouvez faire de plus grand. »


2. « Sans passion, vous n’avez pas d’énergie, sans énergie, vous n’avez rien. »


3. « Devenir riche est facile. Rester riche est plus dur. »


4. « Les champions courent le kilomètre de plus. »


5. « Parfois, en perdant une bataille, vous trouverez une nouvelle façon de gagner la guerre. »


6. « Toute ma vie est concentrée à gagner. Je ne perds pas souvent. Je ne perds presque jamais. »


7. « L’argent n’a jamais été une grande motivation pour moi, sauf comme une façon de compter les points. La vraie excitation est le jeu. »


8. « J’essaie d’apprendre du passé, mais je fais des bilans pour l’avenir en se concentrant exclusivement sur le présent. C’est là le plaisir. »


9. « Je suis compétitif, et j’aime créer des défis pour moi. Peut-être que ce n’est pas toujours une bonne chose. Cela peut rendre la vie compliquée. »


10. « Je compte beaucoup sur moi-même. Je pense simplement que vous avez un instinct et vous le suivez. Surtout quand il s’agit de faire des affaires et d’acheter des choses. »



Lire la suite "10 citations de Donald Trump sur le succès qui prouvent que c'est vraiment un homme compétitif"

16/08/2018

L’argent peut acheter le bonheur avec cette astuce, selon les scientifiques


Si on vous donne 40 $ à condition que vous deviez le dépenser sur quelque chose qui vous rendrait vraiment heureux, que feriez-vous avec cet argent? Certaines personnes pourraient aller faire du shopping, d'autres pour aller manger dans un resto ou pour voir un film, certaines pourraient même faire un don pour une cause. Mais qu'en est-il de l'utilisation de ces 40 $ pour "acheter" plus de temps libre?

Selon une étude publiée dans la revue scientifique PNAS et repérée par le Washington Post, les personnes qui achètent du temps en payant quelqu'un pour accomplir les tâches ménagères sont plus satisfaites de leur vie. Et ce ne sont pas seulement les gens riches. Dans toute une série de revenus, de carrières et de pays, les achats qui aident à gagner du temps ont été associés à moins de stress et à des sentiments plus positifs.

Pourtant, les enquêtes des chercheurs ont montré que très peu d'individus envisagent de dépenser de l'argent de cette manière.

Ashley Whillans, psychologue sociale et auteur principal de l'étude, dit qu'elle est "totalement obsédée" par les décisions des gens quant à savoir s'il faut accorder plus de valeur au temps ou à l’argent. Elle dit que nous pesons les deux tout le temps: “Est-ce que je prends le pont à péage, ce qui me fera gagner du temps mais qui me coûte de l'argent? Où devrais-je vivre? Si j'habite loin du travail, j'économiserai de l'argent, mais cela me prendra plus de temps pour me déplacer."

Whillans et ses collègues de l’Université Harvard ont collaboré avec des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique et deux instituts aux Pays-Bas pour mener sept enquêtes auprès de plus de 6.000 personnes dans quatre pays. Les enquêtes demandaient aux personnes si elles payaient régulièrement quelqu'un d'autre pour accomplir des tâches quotidiennes déplaisantes et évaluaient leur satisfaction à l'égard de la vie.

Dans tous les sondages, la satisfaction de la vie était généralement plus élevée chez les personnes qui dépensaient régulièrement de l'argent pour gagner du temps. Cela était vrai indépendamment du revenu du ménage, des heures travaillées par semaine, de la situation matrimoniale et du nombre d'enfants vivant à la maison (dans l'étude très peu de personnes se trouvant dans une extrême pauvreté ont été interrogées).

Pour tester directement si les achats qui font gagner du temps peuvent stimuler le bonheur, les scientifiques de la dernière étude ont recruté 60 adultes actifs à Vancouver et leur ont donné 40 $ sur chacun des deux week-ends consécutifs. On leur a dit de dépenser l’argent pour un achat matériel un week-end et un service qui fait gagner du temps un autre week-end (dans un ordre variable).

Par rapport aux jours où ils achetaient des choses matérielles, la plupart des participants ont indiqué que leurs achats qui font gagner du temps s'accompagnaient à une augmentation des effets positifs, une diminution des effets négatifs et une réduction du stress lié au temps.  

Malgré cela, lorsque des chercheurs ont demandé à un autre groupe de 98 travailleurs adultes à Vancouver comment ils allaient dépenser 40 $, seulement 2% ont mentionné s’acheter plus de temps. Et dans des enquêtes précédentes aux Pays-Bas, même parmi les millionnaires, moins de la moitié ont déclaré dépenser régulièrement de l’argent pour externaliser des tâches qu’ils n’aiment pas faire.

Voir aussi : Ajouter 20 minutes pour se rendre au travail, c’est comme recevoir une réduction de salaire, selon une étude 

Lire la suite "L’argent peut acheter le bonheur avec cette astuce, selon les scientifiques"

15/08/2018

Le conseil de ce millionnaire canadien pour les entrepreneurs débutants va certainement vous choquer

Les gens ont tendance à voir les hommes d'affaires réussis comme des légendes, pensant qu'ils doivent savoir un secret qui leur permet d’arriver au sommet. Cela est un état d'esprit dangereux, dit l'entrepreneur et le millionnaire canadien Robert Herjavec.

Robert Herjavec, millionnaire autodidacte. 

Business Insider a parlé avec lui lors d'une conférence de presse pour les entrepreneurs.

“Vous savez, les gens demandent toujours cette question: Quel est le conseil qui change tout?“ dit Herjavec. Pour lui, ce conseil n’existe pas.

Les entrepreneurs les plus prospères sont certainement talentueux et intelligents, dit-il, mais ce sont les longues heures et la concentration inlassable qui leur permettent d'avoir du succès, même si ces expériences sont difficiles à saisir dans une bouchée. "Ce sont les mille petites choses, non-sexy, non-excitantes et ennuyeuses que vous devez faire pour être reconnu."



Cela ne signifie pas que vous devez ignorer tout ce que vous entendez ou que vous ne devez pas partager votre propre vision avec des collègues moins expérimentés. Il a dit simplement qu'il y a peu de vérités universelles dans les affaires.

S’il avait à offrir un conseil, il est de “prendre les conseils qui vous aident, et jeter les trucs qui ne fonctionnent pas“. En d'autres termes, comprendre ce qui fonctionne bien pour vous, et de s’y tenir.

“Je fais ce que je fais bien“, a déclaré Robert Herjavec. "Toutes les choses que je ne fais pas bien, j’oublie!"


Lire la suite "Le conseil de ce millionnaire canadien pour les entrepreneurs débutants va certainement vous choquer"

14/08/2018

Les milliardaires Warren Buffett et Mark Cuban sont d'accord: éviter les dettes à tout prix

Warren Buffett, homme d'affaires et milliardaire.

Si l’investisseur milliardaire Warren Buffett pouvait donner un conseil aux jeunes, “ce serait juste pour ne pas s'endetter“, a-t-il déclaré à un actionnaire de 14 ans lors de la réunion annuelle de sa société Berkshire Hathaway en 2004.

"C'est très tentant de dépenser plus que ce que l'on gagne, c'est très compréhensible", a-t-il dit. "Mais ce n'est pas une bonne idée."

Et si vous êtes plongé dans les dettes, c'est peut-être une bonne idée de “ne jamais prendre une carte de crédit pendant le reste de votre vie“, a ajouté Warren Buffett.


Mark Cuban, entrepreneur et milliardaire américain.

L'entrepreneur milliardaire Mark Cuban est d’accord que vous devriez éviter les dettes si vous le pouvez. Le meilleur investissement que tout le monde puisse faire, dit-il, est de “régler vos cartes de crédit et de payer toute dette que vous avez“.

Mark Cuban, qui a lutté pour se maintenir du bon côté de sa dette de carte de crédit dans la vingtaine, a appris à la dure que l'argent épargné sur les intérêts en ayant pas de dettes est meilleur que tout rendement que vous pourriez obtenir en investissant votre argent, que ce soit en bourse ou dans l'immobilier ou ailleurs.

“Quel que soit le taux d'intérêt que vous avez - il peut s'agir d'un prêt étudiant avec un taux d'intérêt de 7% - si vous remboursez ce prêt, vous gagnez 7%, c'est votre retour immédiat, qui est beaucoup plus sûr que d'essayer de sélectionner une action ou un bien immobilier, ou quoi que ce soit,“ dit-il.

Une fois que vous êtes libre de toute dette, prenez l'habitude de faire vos achats sans recourir aux crédits afin de ne plus avoir à payer des intérêts à nouveau.

*Source


Lire la suite "Les milliardaires Warren Buffett et Mark Cuban sont d'accord: éviter les dettes à tout prix"

Rencontrez Jonathan, 21 ans, qui possède 11 maisons et gagne 60.000 $ par an

Jonathan Brownlee, investisseur immobilier et millionnaire.

A seulement 21 ans, l'investisseur immobilier millionnaire Johnathan Brownlee possède déjà 11 maisons.

Ses 11 propriétés sont évaluées à plus de 3 millions $ et s’étalent à travers son pays natal, Nouvelle-Zélande.

Jonathan a dit qu'il a toujours été un entrepreneur depuis l’école quand il a commencé à gagner de l'argent en important des produits sur le site web chinois Alibaba avant de les revendre via le site de petites annonces new-zélandais TradeMe.

Le futur millionnaire avait 18 ans quand un conférencier invité à son université lui a présenté l'idée de l'effet de levier - en utilisant de l'argent emprunté pour un investissement, avec les bénéfices dépassant les intérêts payés à la banque.

"Il conduisait quelque chose comme une nouvelle Bentley et c'était une révélation", a déclaré Jonathan pour le NZ Herald.

“Je me suis rendu compte qu'il y a un effet boule de neige avec l’immobilier, alors plus tôt je pourrais y entrer et y investir, mieux je serais à long terme.“

La ville natale de Jonathan, Auckland, est réputée pour son marché immobilier coûteux. Il a donc commencé à se pencher sur d'autres régions et s'est installé à Hamilton.

Le jeune a versé toutes ses économies dans un dépôt, et avec l'aide de ses parents, a pu obtenir un prêt.

Six mois plus tard, la maison a été réévaluée et sa valeur a considérablement augmenté, ce qui a incité Jonathan à utiliser l’augmentation de valeur de son actif pour obtenir un autre prêt et à investir dans une deuxième maison.

De là, les choses ont rapidement fait boule de neige. À 20 ans, il possédait cinq propriétés.

Il a déclaré qu'il espérait gagner 60 000 $ par an de ses propriétés une fois sa prochaine rénovation terminée.

Cependant, pas tous ses investissements ont été gagnants.

Sa décision, au lycée, d’importer une voiture BMW endommagée du Japon avec l’idée de la réparer et de la vendre s’est terminée avec une perte.

"Il m'a appris combien il est important de faire beaucoup de recherches avant de prendre une décision d'investissement", a-t-il déclaré.

C'est une leçon qui, selon Jonathan, l'a maintenu en bonne position et ne craint pas d'être victime d'un crash immobilier avec 11 hypothèques à son nom.

"Je m'assure que chaque propriété que j'achète, je l’achète en dessous de la valeur du marché, donc je suis protégé dès le premier jour", a-t-il déclaré.

"Et je m'assure également que chaque propriété que j'achète est assez élevée en cash-flow pour pouvoir supporter une augmentation du taux d'intérêt et de payer pour toutes ses dépenses."

Jonathan attribue son succès au travail acharné, à la concentration et à la recherche.

Le jeune homme a déclaré qu'il effectuait lui-même une grande partie des travaux de rénovation, souvent en campant sur place, et qu'il lisait “tout ce qui était disponible sur l’immobilier“ et travaillait “avec des centaines d'agents immobiliers“.

Voir aussi : Pourquoi ce magnat de l'immobilier multimillionnaire préfère la vie en tant que locataire?

Lire la suite "Rencontrez Jonathan, 21 ans, qui possède 11 maisons et gagne 60.000 $ par an"

13/08/2018

Il faut que le monde comprenne que le rêve américain est terminé pour la jeune génération


L'économie est en plein essor, mais les Américains se luttent financièrement.

Aux Etats-Unis, le taux de chômage est tombé en dessous de 4% en juillet 2018, le plus bas depuis près de deux décennies. Le marché du travail est en plein essor et l'économie semble forte. Mais des millions d'Américains ont encore du mal à joindre les deux bouts.

C’est en grande partie parce que les salaires ne suivent pas le coût de la vie qui continue de monter en flèche, selon Alissa Quart, directrice exécutive du Economic Hardship Reporting Project et auteure du livre récemment publié Squeezed: Why Our Families Can't Afford America.

"Arrêtez de vous blâmer et commencez à blâmer le système, ou commencez à blâmer les causes profondes de votre fragilité et de votre instabilité économiques", a déclaré Quart à CNBC Make It. "Il y a des forces qui sont construites contre vous, de vos impôts à votre sécurité de l'emploi."

La vie de classe moyenne est maintenant 30% plus chère qu’elle ne l’était il y a 20 ans, écrit Quart - et les Américains ressentent la pression. Les salaires ne vont pas autant qu’avant pour couvrir les nécessités. Pew Research a récemment découvert que le salaire moyen avait le même pouvoir d’achat qu’il y a 40 ans.

Les familles doivent également faire face au coût élevé des études universitaires, du logement et des services de garde d’enfants. Le coût des universités publiques a doublé entre 1996 et 2016 et le prix des logements dans les villes populaires a quadruplé, dit Quart. De nombreuses familles consacrent jusqu'à 30% de leurs revenus annuels à la garde des enfants.

"Le coût d'avoir des enfants peut ressembler à ‘La Chenille qui fait des trous’ d'Eric Carle: tout comme la chenille dans le livre classique pour enfants, votre enfant mange chaque dollar que vous gagnez", écrit-elle.

Le désespoir a forcé beaucoup de personnes à faire plus de travail pour joindre les deux bouts. Selon une enquête menée en juillet par Bankrate auprès de plus de 1 000 Américains, environ quatre Américains sur dix occupent un second emploi. Parmi les enfants du millénaire, ce taux est encore plus élevé, avec plus de la moitié (51%) sont engagés à un certain type de second job.

Et même cela peut ne pas suffire. Les Américains nés dans les années 1940 avaient 92% de chances de gagner plus d'argent que leurs parents. Les membres de la génération du millénaire nés dans les années 1980 n’ont qu’une chance sur deux d’en faire autant. Selon une étude réalisée en 2016 par Stanford.

Ils ont moins d’aide par les filets de sécurité et leurs employeurs. Par exemple, la plupart des jeunes Américains n’ont plus accès aux retraites dont dépendent beaucoup leurs parents et grands-parents, et les coûts des soins de santé sont souvent imprévisibles et de plus en plus coûteux, selon Quart.


Lire la suite "Il faut que le monde comprenne que le rêve américain est terminé pour la jeune génération"

12/08/2018

Une entrepreneuse explique pourquoi elle n'a rien acheté quand elle est devenue immensément riche

Sophia Amoruso, une millionnaire self-made.

Avant que Sophia Amoruso fonde Nasty Gal, une société de mode féminine qu’elle a commencée en vendant des vêtements vintage sur eBay et l’a grandi en une entreprise à 100 millions $, elle a passé son adolescence à fouiller les poubelles et voler à l’étalage.

En fait, la première chose qu'elle a vendue en ligne n'a pas été des vêtements – c’était un livre volé.

“Les livres étaient un point d'entrée facile pour un voleur à l'étalage novice comme moi“, écrit-elle dans son livre : #GIRLBOSS.

Aujourd'hui, elle n'a aucune raison de voler à l’étalage ou fouiller dans les poubelles: La fortune de Sophia Amoruso est estimée à plusieurs millions $.

La millionnaire autodidacte a commencé à voir des gains financiers en 2010: “Après que Nasty Gal s’est déplacée en dehors d'eBay et faire la transition vers une entreprise à part entière, j'ai eu près de 1 million $ en espèces à la banque“, écrit-elle.

Alors qu’une somme à sept chiffres serait poussée la plupart des gens d'aller faire du shopping, mais l'inspiratrice de la série télévisée Girlboss a gardé son portefeuille fermé.

"Un grand 'NON' c’est d’augmenter vos dépenses dès que votre revenu augmente", explique t-elle. "J'ai été toujours prudente pour éviter ce piège."

Une partie de sa résistance à accroître son mode de vie est venue du fait qu'elle n'a tout simplement pas le temps à perdre. "Pendant longtemps, je suis tellement concentrée sur la croissance de l'entreprise que dépenser de l'argent sur moi n'a même pas traversé mon esprit", écrit-elle. "Même si je voulais jeter 500 $ sur une paire de chaussures, j’étais tout simplement trop occupée."

Elle a essentiellement essayé d’épargner de l'argent, elle explique: “Quand votre temps consacré à gagner de l'argent est beaucoup plus grand que votre temps consacré à dépenser de l'argent, vous serez étonné de voir combien vous pouvez épargner sans même vraiment y penser."


Lire la suite "Une entrepreneuse explique pourquoi elle n'a rien acheté quand elle est devenue immensément riche "

11/08/2018

Le millionnaire self-made Tony Robbins: Voici ce que signifie être riche

Tony Robbins, coach de vie millionnaire.

Chacun a sa propre définition de la richesse. Pour certains, c’est un montant d’argent. Pour les autres, c'est un état d'esprit. Pour l'auteur à succès et le millionnaire Tony Robbins, c'est le dernier.

"L’abondance est un état d'esprit, pas un montant en dollars", a déclaré Tony Robbins à Reuters.

Pour se sentir riche, dit-il, vous devez "cultiver la gratitude pour les choses que vous avez maintenant". Si vous faites cela, "tout ce qui est ajouté se sentira comme un bonus."

Tony Robbins n'est pas né riche et il a fallu apprendre la valeur de l'argent à la dure. “En grandissant, ma famille était complètement fauchée“, dit-il. "Il y avait toujours des disputes sur l'argent, ce qui a produit un énorme désir en moi pour pouvoir subvenir aux besoins de ma propre famille."

Le célèbre coach de vie n'était pas motivé pour être riche, en soi, mais pour changer sa situation. "Un jour, j'ai dit, c'est ça: je vais gagner assez d'argent pour que je puisse non seulement faire ce que je veux, mais prendre soin de tous ceux que je veux - que ce soit de la famille ou des amis", il a dit à Grow. "Quand vous vous engagez à quelqu'un d'autre, vous ne pouvez pas abandonner."

Aujourd'hui, Tony Robbins est l'auteur de plusieurs best-sellers et coach de vie pour des clients tels que l'ancien président Bill Clinton et le milliardaire Paul Tudor Jones.

Pour la personne moyenne, une simple question peut vous aider à déterminer si vous êtes “riche“ ou non: Si vous perdiez votre job demain, combien de temps pourriez-vous survivre? C'est selon Derek Sall, un blogueur des finances personnelles et analyste financier qui a payé 116.000 $ de dettes en sept ans. Darek Sall dit qu'il ne s'agit pas de combien d'argent vous gagnez chaque mois, mais de combien d’argent vous pouvez épargner.

Il est facile de juger la richesse en fonction de ce que vous possédez, mais Darek Sall soutient que les possessions matérielles ne disent rien de l'état réel de vos finances. "Vous pourriez conduire une BMW de 40.000 $ et vivre dans une maison de 500.000 $, mais si vous avez 600.000 $ de dettes, alors vous valez moins qu'un enfant de 7 ans", écrit-il.



Lire la suite "Le millionnaire self-made Tony Robbins: Voici ce que signifie être riche"

09/08/2018

Les 5 lois fondamentales de l'argent et la richesse

De nombreux experts financiers disent que ce n'est pas important combien d'argent vous gagnez, il s'agit de combien vous gardez pour soi.

Pour garder votre argent vous devez avoir de l'expérience, des habitudes intelligentes, et un peu de sagesse : “Sans la sagesse, l'argent est rapidement perdu par ceux qui l'ont, mais avec la sagesse, l'argent peut être acquis par ceux qui ne l'ont pas“, écrit George S. Clason dans son livre des finances personnelles apparu en 1926 (L'homme le plus riche de Babylone), une collection de paraboles basée dans la ville antique de Babylone.

George S. Clason révèle les cinq “lois de l'argent“, qui, si maîtrisées, dit-il peut transformer toute personne en une personne riche.  

Voici cinq lois de l’argent et la richesse selon l’auteur :


1. L'argent viendra à ceux qui épargnent au moins 10% de leur revenu


Devenir riche commence par se payer d'abord. Si vous voulez créer de la richesse, George S. Clason dit, mettre de côté un minimum de 10% de vos revenus.

“L’argent vient volontiers, en quantités toujours plus importantes, à l’homme qui met de côté non moins du dixième de ses revenus pour créer un bien en prévision de son avenir et celui de sa famille.“


Lire la suite "Les 5 lois fondamentales de l'argent et la richesse "

08/08/2018

Un médecin japonais qui a étudié la longévité - et a vécu jusqu'à 105 ans - a dit que si vous deviez prendre votre retraite, le faire bien après 65 ans

Shigeaki Hinohara (1911 - 2017)

Le Dr Shigeaki Hinohara, crédité de bâtir les fondements de la médecine japonaise et contribué à faire du Japon le leader mondial de la longévité, a souvent pratiqué ce qu'il enseigne.

Le médecin, président émérite de St. Luke’s International University, et président honoraire de St. Luke’s International Hospital a recommandé plusieurs lignes directrices fondamentales pour mener une vie longue et saine dans une interview avec la journaliste Judit Kawaguchi de Japan Times. Parmi ses conseils: Ne pas prendre sa retraite. Et si vous devez, prenez votre retraite beaucoup plus tard que l'âge de 65 ans.

Dans l'interview, il a expliqué que l'âge de la retraite au Japon était fixé à 65 ans, alors que l'espérance de vie moyenne était de 68 ans. Aujourd'hui, les gens vivent beaucoup plus longtemps, l'espérance de vie moyenne au Japon était de presque 84 ans en 2015. Ils devraient aussi prendre leur retraite beaucoup plus tard dans la vie.

Jusqu'à quelques mois avant sa mort, le 18 juillet 2017 à Tokyo, le New York Times rapporte que Hinohara a continué à soigner des patients, a tenu un carnet de rendez-vous pour cinq ans de plus, et a travaillé jusqu'à 18 heures par jour. Il avait 105 ans.

"Il croyait que la vie était une question de contribution, alors il avait cette incroyable motivation à aider les gens, à se lever tôt le matin et à faire quelque chose de merveilleux pour les autres", a déclaré Kawaguchi à la BBC. "C'est ce qui le poussait et ce qui le maintenait en vie."

"Et aussi, il a montré aux gens que si vous êtes positif et que vous avez des objectifs, vous avez une raison de vivre, vous pouvez vivre longtemps", a-t-elle déclaré.

Les autres directives de Hinohara pour vivre bien sont les suivantes:


S’inquiéter moins et amusez-vous

"Nous nous rappelons tous comment en tant qu’enfants, quand nous nous amusions, nous avons souvent oublié de manger ou de dormir. Je crois que nous pouvons aussi garder cette attitude en tant qu’adultes. Il est préférable de ne pas fatiguer le corps avec trop de règles telles que l'heure du déjeuner et l'heure du coucher."

Si vous voulez vivre longtemps, ne soyez pas en surpoids

"Pour le petit-déjeuner, je bois du café, un verre de lait et du jus d'orange, ainsi qu’une cuillère à soupe d'huile d'olive. L'huile d'olive est idéale pour les artères et garde ma peau en bonne santé. Le déjeuner est du lait et quelques cookies, ou rien quand je suis trop occupé pour manger. Je n'ai jamais faim parce que je me concentre sur mon travail. Le dîner est composé de légumes, d’un peu de poisson et de riz, et deux fois par semaine, 100 grammes de viande maigre."

Ne suivez pas aveuglément ce que dit votre médecin

"Lorsqu'un médecin vous recommande de faire un test ou de subir une intervention chirurgicale, demandez si le médecin suggérerait à son conjoint ou ses enfants de suivre une telle procédure. Contrairement à la croyance populaire, les médecins ne peuvent pas guérir tout le monde. Alors, pourquoi provoquer une douleur inutile avec une intervention chirurgicale? Je pense que la musique et la thérapie animale peuvent aider plus que la plupart des médecins imaginent."

Pour vaincre la douleur, amusez-vous

"La douleur est mystérieuse et s’amuser est la meilleure façon de l’oublier. Si un enfant a mal aux dents et que vous commencez à jouer à un jeu ensemble, il oublie immédiatement la douleur. Les hôpitaux doivent répondre aux besoins fondamentaux des patients: nous voulons tous avoir du plaisir. A l’hôpital St Luke, nous avons des thérapies musicales et animales et des cours d’art."

Toujours prendre les escaliers et porter vos propres affaires

"Je prends deux escaliers à la fois pour faire bouger mes muscles."


Lire la suite "Un médecin japonais qui a étudié la longévité - et a vécu jusqu'à 105 ans - a dit que si vous deviez prendre votre retraite, le faire bien après 65 ans"

LISEZ ÉGALEMENT