27/10/2018

Le retour sur investissement (ROI): définition, formule & exemple pratique



C’est quoi le retour sur investissement ?

Le retour sur investissement ou en anglais Return On Investment (ROI) est une mesure de performance utilisée pour évaluer le rendement d'un investissement ou comparer le rendement de plusieurs investissements différents.

Le ROI tente de mesurer directement le montant du retour sur un investissement donné, par rapport au coût de l’investissement.

Comment calculer le ROI ?

Pour calculer le retour sur investissement, le gain (ou le rendement) d'un investissement est divisé par le coût de l'investissement. Le résultat est exprimé en pourcentage ou en ratio.

La formule de retour sur investissement :

ROI = (Gain de l’investissement - Coût de l'investissement) / Coût de l'investissement

Dans la formule ci-dessus, le “gain de l’investissement“ désigne la somme recueillie de la vente d’un placement. Le ROI étant mesuré en pourcentage, il est facile à comparer avec les rendements d'autres investissements, ce qui permet de mesurer différents types d'investissements les uns contre les autres.



Retour sur investissement (ROI) : exemple pratique

Le ROI est une mesure populaire en raison de sa polyvalence et de sa simplicité. Essentiellement, le retour sur investissement peut être utilisé comme une mesure rudimentaire de la rentabilité d’un investissement.

Il peut s’agir du ROI d’un investissement en actions, du ROI espéré par une entreprise lors de l’agrandissement d’une usine ou du ROI généré par une transaction immobilière. Le calcul lui-même n’est pas trop compliqué et il est relativement facile à interpréter pour son large éventail d’applications. Si le ROI d’un investissement est positif, cela vaut probablement la peine. Mais si d'autres opportunités avec un retour sur investissement plus élevé sont disponibles, ces signaux peuvent aider les investisseurs à éliminer ou à sélectionner les meilleures options. De même, les investisseurs devraient éviter les ROI négatifs, qui impliquent une perte.

Par exemple, supposons que Jean a investi 1.000 € dans une entreprise ‘A’ en 2010 et vendu ses actions pour un total de 1.200 € un an plus tard. Pour calculer son retour sur investissement (ROI), il diviserait ses bénéfices (1.200 € - 1.000 € = 200 €) par le coût de l’investissement (1.000 €), donc le ROI est (200 € / 1.000 €) ou 20%.

Avec cette information, il pourrait comparer son investissement dans l’entreprise ‘A’ à ses autres projets. Supposons que Jean a aussi investi 2.000 € dans l’entreprise ‘B’ en 2011 et vendu ses actions pour un total de 2.800 € en 2014. Le ROI de la participation de Jean dans l’entreprise ‘B’ serait de 800 € / 2.000 €, soit 40%.  



Limites de retour sur investissement

Des exemples tels que ceux de Jean (ci-dessus) révèlent certaines limites à l'utilisation du ROI, en particulier lorsque l'on compare les investissements. Alors que le ROI du deuxième investissement de Jean était le double de celui de son premier investissement, le délai entre l'achat et la vente de Jean était d'un an pour son premier investissement et de trois ans pour son second.

Jean pourrait ajuster le ROI de son investissement pluriannuel en conséquence. Comme son ROI total était de 40%, pour obtenir son ROI annuel moyen, il pouvait diviser 40% par 3 pour un rendement de 13,33%. Avec cet ajustement, il semble que, bien que le deuxième investissement de Jean lui ait rapporté plus de profits, son premier investissement était en réalité le choix le plus efficace.



Voir aussi : Top 10 des livres à lire si vous voulez devenir RICHE

LISEZ ÉGALEMENT