...

11/01/2015

Dormir moins de six heures par nuit est fatal

Obtenir trop peu de sommeil pendant plusieurs nuits consécutives perturbe des centaines de gènes qui sont essentiels pour une bonne santé, y compris ceux liés au stress et à la lutte contre la maladie.

le sommeil et la santé
Tobyotter / flickr 


Tests sur des personnes qui dormaient moins de six heures par nuit pendant une semaine ont révélé des changements importants dans l'activité des gènes qui régissent le système immunitaire, le métabolisme, le sommeil et les cycles d'éveil, et la réponse du corps au stress, ce qui suggère qu'un mauvais sommeil peut avoir un large impact sur le bien-être à long terme.

Les changements qui ont affecté plus de 700 gènes, peuvent faire la lumière sur les mécanismes biologiques qui augmentent le risque d'une multitude de maladies, notamment les maladies cardiaques, le diabète, l'obésité, le stress et la dépression, chez les personnes qui reçoivent trop peu de sommeil.

"La surprise pour nous était qu'une différence relativement modeste dans la durée du sommeil conduit à ces types de changements", a déclaré le professeur Derk-Jan Dijk, directeur de Surrey Sleep Research Centre à l'Université de Surrey, qui a dirigé l'étude. "C'est une indication que la perturbation du sommeil ou la privation de sommeil fait plus que simplement vous faire fatigué."


Article traduit par Argentaire 


LISEZ ÉGALEMENT

...