14/11/2018

Après le boom du Bitcoin: Des leçons difficiles pour ces investisseurs crypto ruinés

Tony Yoo a investi plus de 100.000$ en crypto.

Pete Roberts de Nottingham, Angleterre, a été l’un des nombreux preneurs de risques qui ont investi leurs économies dans les crypto-monnaies lorsque les prix ont grimpé l’hiver dernier.

Huit mois plus tard, les 23.000 $ qu'il a investis dans plusieurs jetons numériques valent environ 4.000 $, et il est conscient sur ce qui s’est passé.

“Je me suis trop pris dans la peur de rater quelque chose et d'essayer de gagner rapidement de l'argent“, a-t-il déclaré à New York Times. "Les pertes m'ont à peu près ruiné financièrement."

Roberts, 28 ans, n’est pas le seul à subir des pertes dans le marché des cryptos. La valeur de tous les jetons numériques en circulation a chuté d’environ 600 milliards $, soit 75%, depuis le sommet atteint en janvier 2018, selon les données du site coinmarketcap.com.




De nombreuses personnes ont investi de l’argent dans des monnaies virtuelles l’automne et l’hiver dernier qu’au cours des quelque neuf années précédentes. Coinbase, le plus grand courtier en crypto-monnaie aux États-Unis, a doublé son nombre de clients entre octobre et mars. La start-up Square a commencé à permettre aux utilisateurs de son application mobile, Square Cash, d’acheter des Bitcoins en novembre dernier.

Presque tous les nouveaux clients de Coinbase et Square seraient dans le rouge s'ils achetaient des crypto-monnaies à presque n'importe quel moment au cours des neuf derniers mois et les conservaient.

Les dommages risquent d’être particulièrement graves dans des pays comme la Corée du Sud et le Japon, où l’activité de cryptomonnaie était minime avant l’année dernière.

Kim Hyon-jeong, une enseignante et mère de 45 ans qui habite dans la banlieue de Séoul, a déclaré qu'elle avait investi environ 100 millions de won, soit 90.000 $, dans les cryptomonnaies l'automne dernier. Elle a puisé des épargnes, une police d’assurance et un prêt de 25.000 $. Ses investissements sont maintenant en baisse d'environ 90%.

“Je pensais que les cryptomonnaies seraient la seule et unique percée pour les travailleurs ordinaires comme nous“, a-t-elle déclaré. “Je pensais que ma famille et moi pouvions échapper à la misère et vivre plus confortablement, mais cela s’est avéré être l’inverse.“




Aux États-Unis, Charles Herman, propriétaire d’une petite entreprise de 29 ans à Charleston, en Caroline du Sud, est devenu obsédé par les monnaies virtuelles en septembre. Il a déclaré qu'il pensait maintenant avoir perdu 10 mois de sa vie à essayer de jouer le marché.

Alors qu'il est essentiellement revenu aux 4.000 $ qu'il a investis, il a souffert des promesses révolutionnaires faites l'an dernier par les fanatiques de la monnaie virtuelle et a recommencé à investir son argent dans l'immobilier.

Tony Yoo, 26 ans, analyste financier à Los Angeles, a investi plus de 100.000 $ de ses économies l’automne dernier. À leur plus bas niveau, ses avoirs ont chuté de près de 70% en valeur.

Mais Yoo continue de croire en l’idée que ces devises numériques peuvent constituer une nouvelle façon de faire des transactions en ligne, sans les grands intermédiaires commerciaux sur lesquels nous comptons aujourd’hui.  

Avec des prix tellement bas, il a dit qu'il cherchait réellement à investir plus d'argent dans le marché des cryptos.

Cette idée a été encouragée par les personnes qui ont investi dans le Bitcoin en 2013, date à laquelle il a atteint 1.000 $. Ce marché haussier a été suivi par une chute dans laquelle le prix du Bitcoin a chuté de plus de 80%. Mais après une longue période de relâche, le prix a repris. Malgré les pertes récentes, la valeur d’un Bitcoin avoisinait les 6.300 $ le 20 août 2018, en hausse de plus de 500% par rapport au sommet de 2013.




Sur Reddit, un utilisateur des Émirats arabes unis a publié la photo d’un prêt de 100.000 $ qu'il avait contracté en décembre pour acheter des crypto-monnaies - et qu'il remboursera désormais de son salaire pour les trois prochaines années.

Roberts, l’investisseur britannique qui a vu la plupart de ses 23.000 $ disparaître, conserve ses pièces au cas où elles se retourneraient. Mais pour l'instant, il a cessé de trader et cherche un autre job.

"Je suis en train de vivre de petites économies qui me restent dans mon compte bancaire", a déclaré Roberts. "J'ai commis une erreur et je vais malheureusement devoir payer le prix pour les prochaines années."



Lire la suite "Après le boom du Bitcoin: Des leçons difficiles pour ces investisseurs crypto ruinés "

Entrepreneur: 10 stratégies pour avoir des collaborateurs motivés


Les employés d'une entreprise sont l'un de ses atouts les plus précieux, et leur gestion peut être la tâche la plus importante, mais aussi la plus difficile, de la direction. Qu'est-ce qui pousse un employé à être motivé? Qu'est-ce qui l’amène à vouloir faire son travail avec entrain et succès?

L'employeur doit pouvoir être en mesure de répondre à ces questions s'il désire conserver et créer des employés efficaces et productifs. Rappelez-vous, vos clients numéro un devraient être les personnes travaillant pour et avec vous. Un manque de motivation des employés peut causer la perte d’une entreprise.

Beaucoup d’employeurs pensent que la rémunération est la motivation par excellence. Or, un sondage récent mené par l’entreprise de RH TriNet a révélé que de plus en plus d'employés considèrent la culture d'entreprise autant motivant que la rémunération. L’étude a montré que les entreprises devraient s'efforcer de créer un environnement idéal pour leurs employés afin qu’ils puissent se trouver dans les meilleures conditions pour faire le meilleur travail possible.

L’argent ne devrait pas être le seul outil de motivation car chacun ne réagit pas de la même façon. Voici quelques autres choix simples et peu coûteux à considérer pour motiver ses troupes:

1. Impliquez votre personnel

Cela vous permettra de déterminer la vue d’ensemble de votre entreprise et les objectifs à fixer afin d’arriver aux résultats que vous vous êtes fixé. Vos employés sont les seuls ayant un rapport direct avec les activités de votre entreprise et sont donc les mieux placés pour vous aider. Les impliquer leur permettra de s’auto-motiver et ils sauront quoi faire afin de parvenir aux résultats désirés. Ce sera beaucoup plus efficace que d’avoir à les forcer à faire une tâche sans qu’ils sachent réellement les objectifs à atteindre.

2. Encouragez-les à contribuer

Si un employé est invité à régulièrement apporter des idées et des suggestions, il se sentira important et cela donnera un sens à son travail. En donnant à vos employés de la responsabilité, ils se penseront capable de relever n’importe quel défi. Permettez-leur de libérer leur imagination, leur ingéniosité et leur créativité et tout le monde y gagnera.

3. Soyez reconnaissant envers vos employés

Récompenser des personnes pour la réussite est beaucoup plus efficace que de les punir pour leur échec. Il existe de nombreuses façons simples mais efficaces que les employeurs peuvent mettre en place afin de montrer sa reconnaissance pour un bon travail comme un email personnel ou une lettre vantant les bons résultats d’un employé. Organisez des programmes de reconnaissance et des événements pour faire honneur aux réalisations de vos employés personnellement et publiquement.

4. Empêcher toute négativité d’émerger

Ne permettez pas à vos employés de se parler méchamment ou d’un ton condescendant et de se traîner dans la boue. De même, assurez-vous que vous ne faites pas la même chose et que chacun de vos employés soit traité avec respect. Cela pourrait être très mauvais pour le moral et détruirait leur motivation.

5. Tenez vos employés informés

Quand un employé estime qu'il n'est pas au courant de ce qui se passe au sein de l'entreprise ou dans son département, cela créer un sentiment de non-importance et lui fait penser qu’il n’est pas utile.Faites circuler les informations de sorte à ce que chacun des employés soit au courant des nouvelles, faites-leur savoir ce que l'entreprise fait et la direction qu'elle prend.

6. Aidez-le à atteindre leurs objectifs de carrière

Si un de vos employés désire avoir plus de responsabilités ou déménager dans un autre département, examinez les différentes possibilités et revenez vers lui avec plusieurs options. Donner aux employés des occasions de développer leurs compétences et de créer les liens nécessaires pour progresser dans leur carrière leur permettra de gagner en loyauté et en motivation.

7. Maintenir la satisfaction de vos effectifs

Une façon de générer des profits durables est de créer un environnement de travail qui attire et permet de conserver les personnes talentueuses ayant un très fort potentiel. Concentrez-vous à garder vos employés satisfaits et ils se concentreront à leur tour à vous satisfaire et satisfaire vos clients.

8. Formez-les 

Faire partie d'une culture d'apprentissage est un facteur de motivation important pour un employé. La formation peut aider à combler le fossé entre le manque de compétences et une meilleure productivité après évaluation des besoins de formation. Une formation appropriée devrait être considérée comme un investissement plutôt qu'une responsabilité.

9. Donnez-leur un feedback régulier

Les jours des résultats trimestriels ou annuels comme étant les seules formes de feedback sont révolues. Les employés veulent recevoir des commentaires constants, spécifiques et clairement définis venant de leurs superviseurs. Un feedback positif sur les réussites de chacun est essentiel pour motiver un employé.

10. Communiquez souvent 

La communication ouverte est la priorité numéro 1 des employés. Découvrez ce qui les intéresse et ce qui ne les intéresse pas. Parler régulièrement avec vos employés leur montre que vous vous souciez d'eux personnellement et que vous n’attendez pas d’eux d’être des machines.

La motivation nécessite une stratégie adaptée aux besoins de chaque travailleur. Ces 10 idées peuvent vous aider à connaître ce qui peut pousser vos employés à vouloir faire un meilleur travail. Si vous vous concentrez sur les résultats et la croissance à long terme de l'organisation, il est important de vous concentrer sur votre atout le plus important : vos employés.

Article proposé par Diana Rio, responsable marketing chez Trendhim

Lire la suite "Entrepreneur: 10 stratégies pour avoir des collaborateurs motivés"

13/11/2018

Le millionnaire Kevin O'Leary: Ne pas acheter une voiture, voici pourquoi?

Kevin O'Leary, un millionnaire self-made.

Vous envisagez d'acheter une nouvelle voiture? Ralentissez-vous, conseille l’expert en finances personnelles et l’homme d’affaires millionnaire Kevin O'Leary. Cela pourrait avoir des conséquences négatives sur vos finances.

"Vous pensez acheter une voiture. Laissez-moi vous donner une nouvelle idée: ne le faites pas," dit O'Leary à CNBC Make It.

"Les voitures coûtent une fortune en maintenance et en assurance et juste l'amortissement, ce qui signifie qu'à mesure qu'elles perdent de la valeur, vous perdez de l'argent", explique O'Leary. "Disons que je paie 25.000$ pour cela. Deux ans plus tard, cela pourrait valoir seulement 12.000$".

N'en louez pas non plus, dit O'Leary. Prenez les transports publics si vous le pouvez ou faites ce que le millionnaire a fait.




"J'utilise mon téléphone pour appeler Uber ou Lyft et ils m'emmènent autour de la ville. J’économise une fortune. Je me sens bien", dit O'Leary. "Je déteste les voitures."

L’homme d’affaires canadien suggère que d'autres personnes qui ont besoin de conduire font la même chose, même si vous vous rendez quotidiennement au travail ou à l'école.

"Même si vous utilisez une voiture tous les jours pour aller au travail, il est toujours moins coûteux d'utiliser un service de covoiturage, car vous pouvez choisir le niveau de luxe souhaité. Vous pouvez partager le trajet avec quelqu'un d'autre", explique O'Leary. Faisant référence à des services tels que UberPool et Lyft Line. "Je connais des gens qui parcourent des kilomètres pour seulement huit dollars. Ils profitent d'un système qui en fait démocratise le coût de transport."

Quoi qu’il en soit, utilisez vos économies pour créer de la richesse, dit O'Leary.

"L'idée est de rembourser vos dettes en n'achetant pas ce dont vous n'avez pas besoin", souligne le millionnaire.

“Vous n'avez pas besoin d'une voiture. Vous travaillez dans une ville où vous pouvez prendre le métro ou essentiellement utiliser un service partagé. Essayez les deux. Mais ne restez pas bloqué en plaçant 25.000$ dans une voiture. Je n'en ai pas besoin. Pourquoi tu devrais?“


Voir aussi : Je portais une Rolex à 6.000$ pendant un mois, voici ce qu’elle m'a appris sur la richesse et le statut

Lire la suite "Le millionnaire Kevin O'Leary: Ne pas acheter une voiture, voici pourquoi?"

12/11/2018

Chris Hughes, cofondateur de Facebook, parle de sa fortune: J’ai gagné un demi-milliard de dollars pour 3 ans de travail

Chris Hughes, l'un des cofondateurs de Facebook. 

Chris Hughes, qui habitait dans une petite ville de Caroline du Nord, fréquentait Harvard grâce à une bourse. Hughes a rencontré Mark Zuckerberg lors de sa première année à l’université.

Sa vie a changé pour toujours.

Hughes est devenu un cofondateur de Facebook avec Zuckerberg et a gagné "un demi-milliard de dollars pour trois ans de travail", selon un article de Hughes publié en février 2018 sur LinkedIn.

Le jeune multimillionnaire pense qu’il a fait fortune grâce à la chance !

"Vous savez, la seule chose que nous pouvons l’appeler est un coup de chance", a déclaré Hughes à propos de sa fortune (430 millions $ en 2016, selon Forbes) dans un épisode du podcast Recode Decode.

"J'ai grandi dans une petite ville, Hickory, en Caroline du Nord. C'est au pied des montagnes des Appalaches… J'ai grandi là-bas, ma mère était institutrice d’école publique, mon père était vendeur de papier ambulant, mais j'ai ensuite obtenu une bourse pour allez dans un pensionnat chic, Phillips Andover, dans le Massachusetts", dit Hughes.

"Puis obtenu une bourse pour aller à Harvard et rencontré Mark Zuckerberg, en première année. Nous avons fini par être colocataires en deuxième année et avons démarré Facebook en février 2004, la fusée a décollé et ma vie a changé assez dramatiquement", explique-t-il.

Bien que Zuckerberg ait quitté Harvard pour développer Facebook, Hughes obtint son diplôme. En 2007, Hughes a quitté Facebook pour travailler sur la première campagne présidentielle de Barack Obama.

Plus de dix ans plus tard, Hughes est devenu un partisan pour le revenu de base universel, un paiement en espèces distribué à tous indépendamment du statut professionnel. Il a écrit un livre promouvant l'idée "Fair Shot: Rethinking Inequality and How We Earn", qui a été publié en février 2018.

"J'ai fini par vouloir écrire le livre afin de raconter en partie mon histoire et de dire clairement que la récompense financière que j'ai tirée de trois années de travail chez Facebook était totalement disproportionnée par rapport au temps et aux efforts consacrés", a déclaré le multimillionnaire.

"Je suis peut-être extrême, mais je ne pense pas que mon cas soit réellement insolite. Un petit groupe de personnes devient très, très riche, alors que tous les autres ont du mal à joindre les deux bouts", poursuit-il.

Zuckerberg a également admis l'inégalité sur sa propre richesse dans son discours d'ouverture de Harvard prononcé en 2017.

"Regardons les choses en face. Il y a quelque chose qui ne va pas dans notre système quand je peux partir d'ici et gagner des milliards de dollars en 10 ans, alors que des millions d'étudiants ne peuvent pas se permettre de rembourser leurs emprunts, sans parler de démarrer une entreprise", a déclaré Zuckerberg dans son discours.


* Source

Voir aussi : Le rêve américain est terminé pour la jeune génération, voici la réalité

Lire la suite "Chris Hughes, cofondateur de Facebook, parle de sa fortune: J’ai gagné un demi-milliard de dollars pour 3 ans de travail"

11/11/2018

Le rêve américain est terminé pour la jeune génération, voici la réalité


L'économie est en plein essor, mais les Américains se luttent financièrement.

Aux Etats-Unis, le taux de chômage est tombé en dessous de 4% en juillet 2018, le plus bas depuis près de deux décennies. Le marché du travail est en plein essor et l'économie semble forte. Mais des millions d'Américains ont encore du mal à joindre les deux bouts.

C’est en grande partie parce que les salaires ne suivent pas le coût de la vie qui continue de monter en flèche, selon Alissa Quart, directrice exécutive du Economic Hardship Reporting Project et auteure du livre récemment publié Squeezed: Why Our Families Can't Afford America.

"Arrêtez de vous blâmer et commencez à blâmer le système, ou commencez à blâmer les causes profondes de votre fragilité et de votre instabilité économiques", a déclaré Quart à CNBC Make It. "Il y a des forces qui sont construites contre vous, de vos impôts à votre sécurité de l'emploi."

La vie de classe moyenne est maintenant 30% plus chère qu’elle ne l’était il y a 20 ans, écrit Quart - et les Américains ressentent la pression. Les salaires ne vont pas autant qu’avant pour couvrir les nécessités. Pew Research a récemment découvert que le salaire moyen avait le même pouvoir d’achat qu’il y a 40 ans.

Les familles doivent également faire face au coût élevé des études universitaires, du logement et des services de garde d’enfants. Le coût des universités publiques a doublé entre 1996 et 2016 et le prix des logements dans les villes populaires a quadruplé, dit Quart. De nombreuses familles consacrent jusqu'à 30% de leurs revenus annuels à la garde des enfants.

"Le coût d'avoir des enfants peut ressembler à ‘La Chenille qui fait des trous’ d'Eric Carle: tout comme la chenille dans le livre classique pour enfants, votre enfant mange chaque dollar que vous gagnez", écrit-elle.

Le désespoir a forcé beaucoup de personnes à faire plus de travail pour joindre les deux bouts. Selon une enquête menée en juillet par Bankrate auprès de plus de 1 000 Américains, environ quatre Américains sur dix occupent un second emploi. Parmi les enfants du millénaire, ce taux est encore plus élevé, avec plus de la moitié (51%) sont engagés à un certain type de second job.

Et même cela peut ne pas suffire. Les Américains nés dans les années 1940 avaient 92% de chances de gagner plus d'argent que leurs parents. Les membres de la génération du millénaire nés dans les années 1980 n’ont qu’une chance sur deux d’en faire autant. Selon une étude réalisée en 2016 par Stanford.

Ils ont moins d’aide par les filets de sécurité et leurs employeurs. Par exemple, la plupart des jeunes Américains n’ont plus accès aux retraites dont dépendent beaucoup leurs parents et grands-parents, et les coûts des soins de santé sont souvent imprévisibles et de plus en plus coûteux, selon Quart.



Lire la suite "Le rêve américain est terminé pour la jeune génération, voici la réalité"

10/11/2018

Un petit acte de gentillesse peut vous rapporter un pourboire de 100$

Travis Sattler.

Une histoire réconfortante avec une fin surprenante - Un jeune caissier a été récompensé par un pourboire de 100 $ après avoir aidé à payer la commande d'un petit garçon.

Travis Sattler, 18 ans, travaillait chez la chaîne de restauration rapide (Freddy's Frozen Custard & Steakburgers) au Texas.

Un jour, Travis travaille comme d'habitude lorsqu'un petit garçon s'approche de son comptoir.

L'enfant voulait commander une mini tasse de crème pâtissière Oreo à la menthe…

Il a donné tout ce qu'il avait à Travis, mais il lui restait encore deux dollars.


Plutôt que de repousser le garçon, Travis a sorti sa propre carte bancaire pour payé la commande. Le garçon était surpris mais très heureux !

À peine 30 minutes plus tard, lorsque le garçon voulait quitter le restaurant, il a remis à Travis une note sur le reçu avec un billet de cent dollars indiquant:

“Merci d'avoir été si gentil et d'avoir payé pour ma commande. Nous avons besoin de plus de gens comme vous!“ 

Travis a dit que le geste de l'enfant l'avait rendu heureux ce jour-là. Il envisage de mettre l'argent pour ses études d'infirmier. 

C'est merveilleux de voir comment la générosité de Travis a fini par illuminer la journée du garçon et de lui-même !




Voir aussi : Ce millionnaire prétendait être sans-abri pour voir comment un restaurant le traiterait, et c'était pire que ce qu'il imaginait

Lire la suite "Un petit acte de gentillesse peut vous rapporter un pourboire de 100$"

Voici combien de bénéfices Porsche réalise par jour


Porsche, le constructeur automobile de luxe allemand, fondé par Ferdinand Porsche en 1931, a réalisé un bénéfice avant impôts de 4,22 milliards d'euros en 2017, selon son rapport annuel.

Divisez ce nombre annuel en quelques secondes et la société gagne en moyenne près de 134 € par seconde.

C'est aussi une moyenne d’environ 8 029 € par minute, près de 481 735 € par heure, plus de 11.5 millions € de profits par jour.

En termes de chiffre d'affaires, Porsche a généré 23,49 milliards d'euros en 2017. Cela se traduit par une moyenne de près de 64,4 millions € de ventes par jour.

En 2018, Staveley Head, un fournisseur d’assurance automobile basé au Royaume-Uni, a examiné les données financières de 14 marques de voitures célèbres, dont Porsche. Selon Staveley Head, Porsche se classe au quatrième rang en termes de profits parmi les Mercedes-Benz, Ford, Hyundai, Renault, Subaru, Toyota, Bentley, Volkswagen, Skoda, Jaguar Land Rover, SEAT, Ferrari et Aston Martin. Toyota est arrivée en premier, Mercedes-Benz en deuxième et Ford en troisième.

Le prix d’une voiture Porsche neuve - la marque est une entité de groupe Volkswagen - va d’environ 55 000 € à près de 114 000 €. Les plus chères peuvent coûter plus de 200 000 €, selon Auto Plus.



Lire la suite "Voici combien de bénéfices Porsche réalise par jour"

09/11/2018

S'enrichir: Mode d'emploi


« Tu ne seras jamais riche, c'est réservé à des gens d'un autre monde » me disait mon père.

Je suis né dans une famille où l'argent était vu comme sale, « la source du mal » et totalement inaccessible.

Mon père nous coupait les cheveux avec les ciseaux de ma classe (ils étaient verts, de la marque Maped) car il n'avait pas l'argent pour nous payer le coiffeur.

Je me rappelle un jour mon frère qui est revenu avec une annonce, sautant de joie car il avait peut-être la possibilité de décrocher un travail à Décathlon avec un salaire de 1 800 € / mois.

Pour moi, gagner 3 000 € par mois était inaccessible.

Je n'étais vraiment pas destiné à réussir financièrement, personne dans mon entourage n'aurait misé sur moi.

Et pourtant, avant l'âge de 26 ans, je faisais partie des Top 1 % des revenus français quand j'ai dépassé la barre des 10 000 € / mois et à l'âge de 30 ans, j'étais millionnaire et gagnais + de 45 000 € / mois.

Plus important encore, je partais en vacances 4 mois par an, je profitais de la vie et de mes proches !

Comment cela a été possible ? 

Je l'ai découvert après une longue étude et investissement sur le sujet, ce que j'ose appeler la « Recette de l'enrichissement ».

J'aimerais vous la partager dans cet article. 


1. PRENDRE UNE VÉRITABLE DÉCISION



Tout d'abord, j'ai pris une VRAIE décision avec moi-même.

Un jour, j'en ai eu marre d'en avoir marre.

J'en ai eu marre de regarder les prix, marre de devoir me restreindre, marre de ne pas pouvoir voyager comme je le voulais, marre de ne pas offrir la meilleure qualité de vie à mes proches.

Trop de gens « espèrent » que les choses changent, peu ont pris la ferme décision de changer les choses en ce qui concerne leurs finances. 

Prenez cette décision maintenant de ne plus tolérer que l'argent soit un problème dans votre vie.

Le comment vient toujours après une ferme décision.


2. AYEZ UN PUISSANT « WHY » 



« Une personne qui a un puissant pourquoi peut tolérer n'important quel comment » disait Nietzsche.

La raison principale pour laquelle les gens n'ont pas les finances qu'ils désirent, est qu'ils n'ont pas de puissantes raisons qui vont les pousser à faire les efforts nécessaires pour changer leurs finances.

Si gagner beaucoup d'argent était facile, tout le monde y arriverait.

S'enrichir nécessite une véritable étude sur le sujet et une discipline de penser long terme plutôt que « plaisir instantané ».

Vous avez besoin d'un « Pourquoi » qui vous pousse à sortir de votre zone de confort.

Gravez ceci dans votre esprit : 

« Tout ce que vous voulez, se situe en dehors de votre zone de confort ! ».

Mais pour cela, vous devez avoir un puissant Pourquoi qui vous pousse à changer vos habitudes et développer la discipline nécessaire à l'enrichissement.

Quel est VOTRE pourquoi ?

Pourquoi allez-vous faire tout ce qui est en votre pouvoir pour que l'argent afflue dans votre vie ?

Pour ma part, l'un des plus grands moteurs était de penser que je ne voulais pas me retrouver dans la position que mon père. Je voulais être capable d'offrir la meilleure vie à mes enfants, et ne pas leur dire constamment « on ne peut pas, on n'a pas l'argent ».

Quel que soit votre pourquoi, vous devez en avoir un très puissant.


3. RÉCONCILIEZ-VOUS AVEC L'ARGENT (PROGRAMME ÉMOTIONNEL)



Nous croyons être des êtres logiques et rationnels, mais nous sommes en fait des êtres émotionnels.

Nous vivons pour ressentir, pour expérimenter des émotions fortes.

Votre cerveau marche en émotions positives et négatives, et selon la manière dont vous avez programmé (consciemment ou inconsciemment) votre esprit, il déterminera si vous allez attirer ou repousser l'argent dans votre vie.

Je vais vous expliquer la raison majeure pour laquelle la majorité des gens auront des problèmes d'argent pour le restant de leur vie !

Je vais vous éviter 5 ans d'études sur le sujet, simplement : 

* Si votre cerveau a associé une émotion négative à l'argent, il va auto-saboter votre enrichissement.

* Si votre cerveau a associé une émotion positive à l'argent, il va « en attirer » ou « créer » plus.

Pour mieux comprendre, si vous avez été mordu par un chien à l'âge de 4 ans, il y a de fortes chances (même si vous êtes très intelligent) qu'à l'âge de 50 ans, vous ayez encore peur des chiens (même d'un petit caniche !).

La raison ?

Par mécanisme de défense, votre cerveau a enregistré la séquence suivante : 

Chien = Danger = Douleur

La grande question est : qu'avez-vous enregistré depuis tout petit en ce qui concerne l'argent ? 

Il y a de fortes chances que vous ayez vu vos parents s'engueuler autour du sujet de l'argent (Argent = Dispute = Douleur)

Peut-être que vous avez vu le « Loup de Wall Street » et que vous avez inconsciemment avalé la séquence suivante : Être Riche = Arnaque = Tu finis en prison et tu perds tous tes proches.

Par exemple, quand j'utilise des mots comme « riche » lors de mon séminaire FinanceMax, je sens les tensions dans la salle.

La raison est qu'ils ont associé le mot riche à quelque chose de sale et malsain.

Mais est-ce vrai ?

Pas vraiment, il y a des gens riches sains, d'autres malsains.

Warren Buffet ou Bill Gates sont des gens sains, incroyablement généreux, mais il y a peu de presse sur eux, car cela vend moins de film que de parler d'un fou qui a arnaqué tout le monde et qui s'est retrouvé en « taule » !

Depuis tout petit nous avons été conditionnés sur le fait que l'argent était sale ... Ce qui est totalement faux !

L'argent ne nous change pas, il ne fait qu'amplifier nos bons ou mauvais traits de caractère ... 

La grande clé est d'apprendre à « reprogrammer » votre esprit à assimiler l'argent à une émotion positive et saine.

Une fois que vous faites cela, le jeu change dans la bonne direction et vous entrez dans la spirale d'enrichissement.

Tant que votre esprit a associé l'argent à quelque chose de négatif, vous pourrez tenter tout ce que vous voulez, vous aurez un gros auto-saboteur psychologique à l'intérieur de vous qui vous retiendra à chaque pas.

Je suis passé par là, le jour où j'ai renversé la vapeur en associant l'argent à une émotion positive, je suis passé de quelqu'un qui « ramait » à quelqu'un qui nageait dans l'abondance financière en quelques années seulement.

L'enrichissement n'arrive pas par hasard et c'est avant tout un jeu intérieur.


4. ÉDUQUEZ-VOUS !

On n'apprend pas à s'enrichir à l'école, c'est un fait, sinon les professeurs que vous avez eus ne feraient pas ce job pour 1 000 à 1 500 € par mois ...

La clé est d'augmenter son Intelligence Financière.

Tout le monde peut devenir intelligent financièrement, mais cela passe par un seul moyen : l'éducation.

Certains me demandent « Max, quelle est la clé de l'enrichissement ? » 

Je leur pose une question en retour « Quand est-ce la dernière fois que tu as étudié l'enrichissement ? » 

Et là, j'ai un blanc.

Tout le monde veut devenir riche, très peu ÉTUDIENT l'enrichissement.

Vous ne pouvez pas progresser dans un domaine que vous n'étudiez pas ardemment.

J'ai appris à multiplier ma richesse car j'ai étudié ce domaine dans ma vie.

Tout comme j'ai appris à être heureux en couple, j'ai beaucoup étudié sur le sujet.

Combien de livres avez-vous étudié sur le sujet ?

A combien de séminaires avez-vous participé sur le sujet ?

La réponse à cette question détermine si vous êtes un étudiant de l'enrichissement.

Si ce n'est pas encore le cas, il est temps d'APPRENDER, d'ÉTUDIER le sujet de l'argent et des finances.

Vous verrez, si j'ai pu le faire, tout le monde le peut.

Une fois que vous aurez appris les Principes d'enrichissement et que vous les implémenterez, c'est une certitude, vos finances iront mieux.

Rappelez-vous, on ne s'enrichit pas par hasard !  


5. ENTOUREZ-VOUS DE « RICHES » 



Il y a difficilement plus puissant que votre environnement.

Si vous étiez né dans une famille de milliardaires ou si vous étiez entouré de milliardaires, quel serait le montant de votre compte en banque ?

Il y a de fortes chances qu'il soit très élevé, pas vrai ?

La raison est que quand vous passez du temps avec des « riches », ils vous influencent naturellement par leur manière de penser et d'agir.

Aussi, ils ont un réseau de personnes qui peuvent vous aider à propulser vos finances au niveau supérieur.

Dès que vous avez l'occasion, invitez une personne qui a plus de succès financier que vous à déjeuner ou dîner.

Et posez-vous la question : « Que pense-t-il du thème de l'argent ? Comment perçoit-il les choses ? Quelles sont les actions qu'il entreprend ? » 

La clé est de « modéliser », c'est l'un des moyens les plus rapides pour réussir.

Vous n'avez pas besoin de modéliser leur caractère s'il ne vous plait pas, mais vous pouvez modéliser leur état d'esprit, leurs connaissances et leurs actions dans le domaine de l'argent.

Voici 5 éléments majeurs qui peuvent faire la différence entre ramer ou prospérer dans la vie.

J'espère que vous les implémenterez dès maintenant, ils ont fait la différence dans ma vie et dans la vie de milliers de personnes que j'ai accompagnées à travers mes séminaires, je sais qu'ils feront la différence pour vous aussi.

L'abondance et la liberté financière sont non seulement possibles, ils vous attendent à bras ouverts.

Let's go, action !

Du fond du cœur,

Max Piccinini
Fondateur de ReussiteMax.com


P.S : Si vous voulez apprendre avec moi et que vous êtes déterminé à faire en sorte que l'argent ne soit plus jamais un problème, RDV sur https://www.reussitemax.com/financemax/ , au plaisir de vous y accueillir.


(Note: article sponsorisé)
Lire la suite "S'enrichir: Mode d'emploi "

08/11/2018

Le coût d’opportunité: définition, formule & exemple pratique


 Qu'est-ce que le coût d'opportunité ?

Le coût d’opportunité ou le coût de renoncement représente l’avantage qu’une personne, un investisseur ou une entreprise rate lorsqu’il choisit une alternative plutôt qu’une autre.

Bien que les rapports financiers ne montrent pas le coût d'opportunité, les propriétaires d'entreprise peuvent l'utiliser pour prendre des décisions sages lorsqu'ils disposent de plusieurs options. Comme ils ne sont pas visibles par définition, les coûts d’opportunité peuvent être négligés si l’on ne fait pas attention. En comprenant les opportunités manquées potentielles que l'on renonce en choisissant un investissement plutôt qu'un autre, de meilleures décisions peuvent être prises.

Le coût d’opportunité pour une entreprise

Lorsqu'elles évaluent la rentabilité potentielle de divers investissements, les entreprises recherchent l'option susceptible de générer le meilleur rendement. Souvent, ils peuvent déterminer cela en examinant le taux de rendement attendu d'un véhicule d'investissement. Cependant, les entreprises doivent également prendre en compte le coût d'opportunité de chaque option. Supposons que, compte tenu d'un montant déterminé d'argent à investir, une entreprise doit choisir entre investir des fonds dans le marché boursier ou les utiliser pour acheter de nouveaux équipements. Quelle que soit l'option choisie par l'entreprise, le profit potentiel qu’elle abandonne en n'investissant pas dans l'autre option correspond au coût d'opportunité.

Formule de calcul du coût d'opportunité

La formule de calcul du coût d'opportunité est simplement la différence entre les rendements attendus de chaque option:

Coût d'opportunité = rendement de l'option la plus lucrative non choisie - rendement de l'option choisie




Le coût d’opportunité: Exemple pratique

L’option A dans l’exemple ci-dessus consiste à investir dans le marché boursier dans l’espoir de générer des rendements sur les gains en capital.

L’option B consiste à réinvestir l’argent dans une entreprise qui s’attend à ce que les nouveaux équipements augmentent l’efficacité de la production, entraînant une réduction des frais d’exploitation et une marge bénéficiaire supérieure.

Supposons que le retour sur investissement (ROI) attendu sur le marché boursier est de 12% au cours de la prochaine année et que la société s'attend à ce que la mise à jour des équipements génère un rendement de 10% sur la même période.

Le coût d’opportunité de choisir l’équipement à la place du marché boursier est (12% - 10%), ce qui correspond à 2 points de pourcentage. En d'autres termes, en investissant dans l'entreprise, ils renoncent à la possibilité d'obtenir un rendement plus élevé.

Le coût d'opportunité étant un calcul prospectif, le taux de rendement réel des deux options est inconnu

Supposons que, dans l'exemple ci-dessus, la société abandonne le nouvel équipement (ROI espéré de 10%) et choisit d’investir dans le marché boursier (ROI espéré de 12%). Si les actions sélectionnées perdent de la valeur, la société pourrait finir par perdre de l'argent plutôt que de bénéficier du rendement attendu de 12%.

Par souci de simplicité, supposons que l’investissement en bourse génère un rendement de 0%, ce qui signifie que la société obtient exactement ce qu’elle a investi. Le coût d’opportunité lié au choix de cette option est de (10% - 0%), ou 10%.

Il est également possible que, si la société avait choisi un nouvel équipement, l’efficacité de la production ne serait pas affectée et les bénéfices resteraient stables. Le coût d’opportunité lié au choix de cette option est alors de (12% - 0%), ou 12%.




L’utilisation des coûts d'opportunité dans la vie quotidienne

Lorsque vous prenez de grandes décisions comme acheter une maison ou créer une entreprise, vous chercherez probablement scrupuleusement les avantages et les inconvénients de votre décision financière, mais la plupart de nos choix quotidiens ne sont pas faits avec une compréhension complète des coûts d'opportunité potentiels. S'ils sont prudents à propos d'un achat, la plupart des gens se contentent de consulter leur compte d'épargne et de vérifier leur solde avant de dépenser de l'argent. Généralement, nous ne pensons pas aux choses que nous devons abandonner lorsque nous prenons ces décisions.

Cependant, ce genre de réflexion pourrait être dangereux. Le problème réside dans le fait que vous n’examinez jamais ce que vous pourriez faire d'autre avec votre argent ou que vous achetez des choses à l'aveuglette sans prendre en compte les opportunités perdues. Acheter des plats à emporter pour le déjeuner peut parfois être une sage décision, en particulier si cela vous aide à quitter le bureau lorsque votre patron est en train de péter les plombs. Cependant, l'achat d'un cheeseburger chaque jour pendant les 25 prochaines années pourrait entraîner plusieurs opportunités ratées. Outre les effets potentiels sur la santé, la somme de 4,50 $ dépensé sur un hamburger pourrait représenter plus de 40.000 $ sur cette période, une somme importante à investir dans d’autres choses qui rapportent plus.

Bien qu'il puisse sembler exagéré de penser aux coûts d'opportunité chaque fois que vous souhaitez acheter une barre chocolatée ou partir en vacances, c'est un outil important à utiliser pour optimiser l'utilisation de votre argent.


* Source de l'article (en anglais)

Voir aussi : Le retour sur investissement (ROI): définition, formule & exemple pratique

Lire la suite "Le coût d’opportunité: définition, formule & exemple pratique"

LISEZ ÉGALEMENT